Prêt hypothécaire

Principe et fonctionnement du prêt hypothécaire

Le prêt hypothécaire est le crédit fait sur mesure pour les projets immobiliers. Ce qui le différencie d’un crédit immobilier classique, c’est l’existence de l’hypothèque qui constitue la garantie principale du prêt. En d’autres termes, un prêt hypothécaire est un crédit immobilier garanti par une hypothèque, maison ou terrain. Voyons tout cela plus en profondeur.

Qui peut solliciter un prêt hypothécaire ?

Le prêt hypothécaire s’adresse à tous ceux qui envisagent une acquisition immobilière, qu’ils soient particuliers ou entreprises. La condition est d’avoir un bien immobilier qui pourra servir de garantie en cas d’impayés. Il peut s’agir d’une maison, un immeuble bâti, ou un terrain nu, tant que leur valeur puisse garantir un défaut de paiement. Il est également possible que le bien que vous achetiez avec le crédit constitue lui-même l’hypothèque. C’est le cas le plus courant lorsque vous êtes premier acquéreur. Votre éligibilité dépendra ensuite de votre dossier.

Les modalités du prêt hypothécaire

Le prêt hypothécaire fonctionne comme tout autre crédit. Le montant alloué est fixé avec un taux d’intérêt que vous allez payer avec les mensualités. Une durée est également fixée d’un commun accord. Il est important de savoir qu’un prêt hypothécaire d’une durée de 30 ans sera plus cher qu’un près de 20 ans (plus la durée est étalée, plus vous payerez d’intérêt). Une durée moins longue rendra votre prêt moins couteux au final, mais vous allez supporter des mensualités beaucoup plus élevées. Le choix dépend donc de votre situation et de vos projets.

Les critères d’éligibilité au prêt hypothécaire

Vous pouvez espérer avoir une réponse favorable à votre demande si le bien que vous proposiez permet de couvrir le prêt. En général, les banques vous concèdent un prêt à hauteur de 80% de la valeur de votre bien. L’estimation est fixée d’un commun accord. La banque pourra établir une expertise, mais vous aussi vous pouvez faire évaluer la valeur de votre bien par un expert indépendant.

Mais malgré la présence de cette garantie immobilière, la banque prend aussi en considération d’autres critères. L’un d’entre eux est votre revenu. Le but pour la banque est d’abord que vous le remboursez. Votre revenu doit vous permettre d’honorer vos engagements. La loi impose un seuil d’endettement à respecter. Celui-ci est fixé au tiers du revenu, en tenant compte de tous vos autres engagements (pour un couple actif, ce seuil peut être rehaussé jusqu’à 45 % selon les revenus). La santé de votre finance pourra également être passée au crible, si vous n’avez pas enregistré de défaut de paiement auparavant, ou encore si vous êtes interdits de chèque. D’ailleurs, la banque vous demande généralement les trois dernières fiches de paie et un relevé de compte des six derniers mois pour s’assurer de votre stabilité. Il est important de présenter la meilleure image possible lorsque vous sollicitez un prêt hypothécaire..